La vulnérabilité dans un monde de compétition

Jean-Baptiste Hibon souffre d’une infirmité motrice cérébrale à cause d’un accident survenu à la naissance. Son handicap l’oblige à dépasser l’image qu’il donne, avec humour.

En acceptant sa vulnérabilité il en fait un atout. Dans un monde de compétition il est devenu psychosociologue et conférencier de renom. Et chacun accepte volontiers de le suivre dans des pistes parfois inattendues.

Editorial de l’Usine Nouvelle : « Le travail reprend du sens »

Retrouvez l’éditorial de l’Usine Nouvelle par Christine Kerdellant sur l’analyse des résultats de notre enquête : cliquez ici.

Date de publication : 9 juillet 2020

«Le manque est la lumière donnée à tous », a écrit le poète Christian Bobin.
Si tout est dépeuplé quand un seul être vous manque, imaginez le désert quand tous vos collègues de travail ont disparu. Lamartine en aurait perdu ses mots. De fait, la première conclusion de l’étude exclusive menée pendant le confinement par la chaire Sens et travail de l’institut catholique d’arts et métiers [Icam], HEC Montréal et le think tank Synopia est sans équivoque : deux mois de confinement ont réveillé le besoin de solidarité et de relations sociales chez plus de 70 % des dirigeants et cadres -et même 83% chez les moins de 30 ans !
Lire la suite

Dirigeants et bâtisseurs de sens : la recherche

Comment travaillent des dirigeants hors du commun ? Que nous apprennent-ils ?

Nous suivons depuis 2017 douze d’entre-eux. Interviewés à deux ou trois reprises en 18 mois, ils expliquent à la fois ce qu’ils font très concrètement et pourquoi (les raisons) ils agissent ainsi. Parfois ils abordent le  » pour quoi  » en deux mots (dans quelle perspective, les enjeux). Forcément cela renvoie à leur histoire personnelle, à leur parcours de carrière, à leurs convictions profondes, professionnelles mais également d’hommes et de femmes dans toutes les dimensions.

Ensuite nous interviewons au moins trois de leurs collaborateurs directs pour croiser les points de vue.

Et finalement quel est leur travail ? Quels styles de parons sont-ils ? Quelles ont été les situations les plus compliquées à gérer ?

De ces questions sur le travail, croisées avec le point de vue de collaborateurs directs, nous en déduisons le sens de leur travail et nous leur montrons notre analyse. Et pour aller plus loin dans la compréhension de chacun d’entre-eux, en vue de construire un « modèle théorique » des bâtisseurs de sens, nous étudions tout particulièrement la liberté qu’ils s’autorisent et la manière dont ils coopèrent.

Retrouvez les résultats et les conclusion de ce travail de recherche dans le livre Dirigeants et bâtisseurs de sens, par Sophie Izoard-Allaux et Laurent Falque.